de Jean Cocteau

Seul en scène, dans un décor noir, décoré de dessins de COCTEAU, Jean MARAIS allongé, de noir vêtu, drapé dans une cape rouge, se relève en entendant sa voix off sur la mort du poète, puis "MARAIS m'éclaire avec son âme, et se déguise en Jean COCTEAU". Ainsi, Jean MARAIS se retrouve COCTEAU, c'est par sa voix que le poète après avoir décliné son identité va évoquer sa passion de la vie, ses souvenirs d'enfance, de jeunesse, sa mère, la musique (son admiration pour STRAVINSKI, SATIE), sa rencontre capitale avec PICASSO, sa poésie, sa liaison avec Raymond RADIGUET, la drogue (opium), le Théâtre, son amour des acteurs (il REVET d'une couleur nos écrits...), son élection à l'académie, sa mort.

Cette pièce d'une grande intensité, jouée avec ardeur et puissance, conçue avec des textes de COCTEAU choisis par Jean MARAIS, a été créée au Théâtre de l'Atelier pour cinquante représentations exceptionnelles le 30 septembre 1983

Conception et réalisation de Jean Marais et Jean-Luc Tardieu
D'après l'œuvre de Jean Cocteau
mise en scène de Jean-Luc Tardieu

Durée : 98 minutes
Année : 1983